Partner:   Stadt Zürich Kultur      Zürcher Kantonalbank

Programm

Donnerstag 21. Mai 2015  

«Ces Voisins inconnus»: Matthias Zschokke et Patricia Zurcher

Lecture/discussion - Moderation: Marie Fleury-Wullschleger

Datum: Donnerstag 21. Mai 2015
Zeit: 19.00 Uhr
Ort: Bibliothèque de la Cité – Genève

Autor/in:
Moderator/in:
Reihe:

Entrée libre

Un homme perd sa femme avant d’avoir pu lui annoncer que son chat était mort la veille. Cet homme a deux yeux, un nez, il est de taille moyenne et possède une mallette de couleur sable…

C’est ainsi qu’est décrit le personnage principal du dernier roman de Matthias Zschokke à être paru en français, dans la traduction de Patricia Zurcher. Der Mann mit den zwei Augen/L’homme qui avait deux yeux (Wallstein 2012/Zoé 2015) entraîne le lecteur dans un récit qui oscille entre tragique et comique, entre extraordinaire et quotidienneté, sur la route d’un homme endeuillé. Le parcours du protagoniste, qui évolue dans un monde sombre et vide de sens, nous amène à nous interroger sur la nature des sentiments et sur leur conventionalité. Der Mann mit den zwei Augen/L’homme qui avait deux yeux, a été récompensé par le Prix fédéral de littérature en 2012. A l’occasion de la sortie de la traduction française, l’auteur et sa traductrice se retrouvent autour du roman, pour en lire des extraits et discuter de leur pratique respective. Rencontre animée par Marie Fleury Wullschleger.

Matthias Zschokke a grandi à Aargau et Zurich et s’est installé à Berlin en 1980 après avoir suivi une formation de comédien. Il est l’auteur de nombreux ouvrages de théâtre et de prose et a réalisé plusieurs films. Son premier roman, Max (List 1982) lui a valu le Prix Robert Walser. En 2006, il obtient le Prix Schiller pour Maurice mit Huhn (Ammann 2006), puis le Prix Femina étranger pour la version française du même livre (Zoé 2009), également traduit par Patricia Zurcher. Son dernier roman, Die strengen Frauen von Rosa Salva, est sorti en 2014 aux éditions Wallstein.

Patricia Zurcher a obtenu une licence ès Lettres en 1992 et a été ensuite assistante au Centre de Traduction Littéraire de Lausanne. Elle travaille depuis 1998 comme traductrice indépendante et a déjà traduit de nombreux textes de Matthias Zschokke tels que Berlin, L’Eternel faubourg (Zoé 2003), Maurcie à la poule (Zoé 2009) ou encore Circulations (Zoé 2011). Sa traduction de Maurice à la poule a obtenu le Prix André-Gide en 2010.

 

Bücher in der Museumsgesellschaft: